13 500+ tests de paternité
effectués depuis 2008
  • 100% de réussite dans la détection de non-paternité.
  • Plus de 10 ans d'expérience en analyses génétiques.
  • Plus de 1 000 tests génétiques réalisés par an.
Un doute sur la paternité ?


Libérez-vous du doute, 
simplement et rapidement,
avec un test de paternité                                     

Commandez    245$ CAD

Test ADN de paternité = la fin du doute

En cas de doute sur l'identité du père biologique, un test ADN de paternité peut vous aider. Le test de paternité est la méthode la plus précise afin d'établir scientifiquement un lien de paternité.

  • Analyses effectuées en milieu accrédité ISO 17025.
  • Plus de 13 000 tests ADN de paternité effectués depuis 2008.
  • Possibilité de faire le test à l'aide de cheveux, un mouchoir usagé...
    L'expédition du kit de prélèvement se fait par enveloppe banalisée. Résultats par email.
  • Le traitement de vos données est sécurisé et transmis à aucun tiers.
  • Recevez vos résultats dans les 4 à 6 jours ouvrables suivant la réception de votre kit par le laboratoire.

Suis-je bien le père ?

Un père sur 25 élèverait un enfant qui n’est pas biologiquement le sien.
Un test de paternité indique avec certitude s'il y a une relation de paternité entre 2 personnes testées. Si vous êtes le père biologique de l'enfant testé, les résultats de votre test de paternité l'établiront scientifiquement.

En quoi consiste un test ADN de paternité:

Un test de paternité consiste à prélever un échantillon d'ADN sur 2 personnes, puis à comparer les prélèvements afin d'établir l'éventuelle existence d'une relation de paternité.

Il sert à confirmer ou infirmer la "présomption de paternité". Il s’agit plus exactement d’une analyse comparative entre deux empreintes génétiques : le père et l’enfant. C’est à ce jour, la méthode la plus efficace pour déterminer la filiation entre deux personnes.

  • Les 2 personnes qui participent au test procèdent à un prélèvement d'ADN.
  • Le laboratoire analyse les 2 prélèvements d'ADN et détermine scientifiquement s'il existe une relation de paternité.
  • Les résultats sont envoyés par email.

Besoin de discrétion ?

Nous pouvons faire le prélèvement d'ADN sur l'un des éléments suivants : cheveux, ongles, brosses à dents usagées, cotons-tiges usagés, mouchoir usagé, mégot de cigarette...
Prendre l'élément (ex: mouchoir usagé) et le mettre dans l'enveloppe (fournie), nous envoyer le tout.
Important : l'élément ne doit pas avoir été en contact avec d'autres personnes, ou animal.

En savoir plus sur notre option "discrétion".

Quelles sont les étapes d'un test ADN de paternité ?

Afin que nous puissions réaliser le test de paternité, nous avons besoin de 2 échantillons contenant de l'ADN. Les étapes à suivre consistent à :

  • Commander votre kit, en nous indiquant l'adresse où vous souhaitez recevoir l'enveloppe discrète.
  • Vous recevrez par la poste, une enveloppe contenant 2 kits de prélèvement.
  • Prélever de l'ADN avec les cotons-tiges fournis.
  • Mettre les 2 échantillons dans les enveloppes fournies.
  • Mettre les 2 enveloppes et le formulaire dans l'enveloppe fournie.
  • Nous envoyer l'enveloppe par la poste.
Vous recevrez vos résultats par email.

En savoir plus sur les étapes du test de paternité.

Dans quelles conditions mon test sera-t-il réalisé ?

  • Les analyses sont réalisées en laboratoire accrédité (ISO/IEC 17025 & AABB):
  • Personnel spécialisé en génétique moléculaire
  • Maîtrise des techniques les plus avancées en matière de tests de paternité.
  • Usage exclusif de matériels et séquenceurs ADN de qualité.
  • Audit régulier afin d'assurer la qualité de service.

La précision de notre test ADN de paternité est de 100 % dans le cas où le père supposé n'est pas le père biologique, cas dit « d’exclusion ».
Quand le père supposé est bien le père biologique on dit qu'il y a « inclusion », dans ce cas notre test a une précision de 99,9 %.
Le laboratoire peut effectuer des tests additionnels soit en testant une personne supplémentaire (e.g. la mère) ou en vérifiant un plus grand nombre de marqueurs.


Les différentes techniques de prélèvement utilisées:

  • Le frottis buccal avec coton-tige est facile, fiable et économique. En forme de petits bâtonnets avec un embout en coton à l’une des extrémités, ces cotons-tiges doivent être frottés sur l’intérieur de la joue pour prélever salive et cellules. Ils sont fermés hermétiquement pour protéger le contenu. L’autre avantage de l’échantillonnage buccal est qu’il est très facile à utiliser.
  • Le prélevement d'ADN sur des éléments contenant de l'ADN, comme des cheveux avec racines, un mouchoir, mégot de cigarette... En effet, les molécules d’ADN sont les mêmes pour chaque cellule du corps. Cette méthode est surtout utilisée lorsque la mère par exemple, veut prouver la filiation paternelle entre son enfant et le père présumé qui n’est pas présent ou décédé. Attention toutefois, à l’âge de ces échantillons ainsi qu’au support utilisé. La quantité d’ADN récolté peut en effet être moindre et de qualité nettement inférieure.
  • Si aucun prélèvement n’est disponible, vous avez toujours la possibilité de procéder en faisant participer des membres de la famille comme les grands-parents paternels, le frère ou la sœur ou encore la tante. Dans ce cas, on procèdera à ce qu’on appelle, les tests de chromosomes X ou Y. Autrement dit, les zones de recherche dans l’ADN peuvent changer en fonction du sexe de l’enfant. Pour une fille par exemple, on se concentrera essentiellement sur le chromosome X d’un oncle, d’une cousine, d’une grand-mère du côté paternel. Tandis que ce sera le test du chromosome Y pour un garçon qui cherche son père.

Les autorisations de prélèvements:

On parle de consentements des personnes concernées. Aucun citoyen n’est obligé de se soumettre à ces tests de paternité, même si la justice en ordonne l’expertise.

Pour un enfant mineur, il faut obligatoirement une autorisation signée de l’un des parents ou du responsable légal. Si l’échantillonnage doit être effectué sur un adulte quel qu’il soit, il faut obligatoirement obtenir son consentement.

Situations ou faire appel à un test de paternité:

  • En cas de relations extraconjugales avérées ou suspectées, ayant pour suite une grossesse de l’épouse ou concubine, le Code civil prévoit la possibilité pour le conjoint de faire une demande en justice de contestation de paternité. Avoir recours au test ADN dans certains cas, permet aussi aux juges de clarifier le jugement d’un divorce ainsi que de la détermination de la pension alimentaire.
  • En cas de contestation d'héritage. Même si le père biologique n’a pas reconnu de son vivant son enfant, ce dernier a la possibilité de faire un recours en justice pour faire valoir ses droits. Il peut donc demander un test de paternité avec le consentement des héritiers directs du défunt. La loi française ne prévoit cependant aucune procédure pour rendre le test systématique afin de protéger le droit de la famille.
Peut-on réaliser un test de paternité si le père présumé est décédé?
Le test de paternité : peut-on le faire à l’insu de son partenaire ?
Le test ADN à partir d’un cheveu ?
L’action en recherche de paternité ?
Faire un test ADN en cours de grossesse : est-ce possible ?
Est-ce que l’échantillonnage buccal est le seul moyen d’obtenir un prélèvement ?
Dans quel cas procéder à un test légal ?
Conseils pour bien procéder au prélèvement buccal sur un enfant ?
Comment faire un test de paternité sans le père ?
Comment obtenir un test de paternité lorsque la mère refuse ?
Comment demander un test ADN à son partenaire ?


Le rapport d’analyse:

La comparaison des séquences génétiques permet d'établir l’un des cas suivants :

  • 99,99 % de probabilité de paternité = le père présumé est bien le père biologique.
  • 0% de probabilité de paternité = aucun lien de parentalité n’a été décelé entre les deux sujets.

Quelle est la valeur légale du test de paternité ?

Les tests d’ADN en auto-prélèvement à domicile ne sont pas recevables dans le cadre d’une procédure légale.
Il faut en effet pouvoir prouver l’identité des personnes testées. La présentation de pièces d’identité et autres documents comme l’acte de naissance de l’enfant est dans ce cas, exigée. Le prélèvement prénatal est possible à condition d’avoir les autorisations nécessaires auprès du tribunal de grande instance.

Il est conseillé de prendre conseil auprès d’un avocat pour toutes les injonctions juridiques (de prélèvements) relevant des cas suivants : pour reconnaitre un enfant, pour contester une demande de pension alimentaire ou encore pour résoudre un problème de succession.

Références, études et articles sur les relations de "non paternité":

1) Article "Un père sur 25 élèverait l'enfant d'un autre sans le savoir" rédigé par Baptiste Ricard-Châtelain, parue dans le journal "Le Soleil" (15/09/2005)
2) L'article Wikipedia ( http://en.wikipedia.org/wiki/Non-paternity_event) sur les relations de non paternité fait état d'un taux de non paternité médian compris entre 3% et 4%, avec des disparités entre pays pouvant être importantes.
3) Bien que les estimations varient, le taux de non paternité peut atteindre les 5% à 10%. source : "http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1682573
4) Étude sur le taux de relation de non paternité en Suisse : "http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7860087
5) Étude "Non-paternity and prenatal genetic screening." publiée sur l'US National Library of Medecine : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1682573
Ce site utilise des cookies à fins de mesure d'audience et de publicité. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Learn more